LiSKa, la «femme pinceau» – 30/07/2018 – ladepeche.fr

Les chevaux peints de LiSKa LLoRCa accrochent le regard immédiatement. Colorés et animés, ils semblent vivants. LiSKa leur a transmis son énergie. C’est une authentique artiste qui vit pleinement sa passion. Elle peint le mouvement pour laisser une trace de l’instant présent. Elle peint avec rapidité, souvent en musique, parfois en dansant. Les couleurs semblent jaillir du corps fin et gracieux de cette «femme pinceau».

On n'a pas fini d'entendre parler du phénomène Liska. / Photo S.B.
On n’a pas fini d’entendre parler du phénomène Liska. / © Photo S.B.

LiSKa pratique le LiVe PaiNTiNG en direct sur des formats monumentaux. L’an dernier, c’est ce type de performance qu’elle a réalisée lors de La Nuit des Créations tandis qu’un cheval évoluait autour d’elle.

«Je laisse une trace de leur passage sur la piste» dit-elle. LiSKa peut peindre partout, murs, grottes, pouvant même remplacer la peinture par de la terre ou du café. L’important est de laisser des traces, des messages accessibles à tous. Elle réalise aussi des «cercles de cultures» ces motifs géométriques mystérieux que l’on découvre dans les champs.

Habituée aux différents salons équestres, elle se dit heureuse d’être à Equestria qu’elle considère un peu comme un laboratoire, un lieu d’échanges et de recherches avec les autres artistes.

C’est aussi une excellente conteuse et l’on pourrait passer des heures à l’écouter. Elle intervient d’ailleurs dans les écoles. N’hésitez pas à venir passer un moment sur son stand qui lui sert d’atelier, venez fouiller dans ses cartons et ses croquis, regardez la peindre et dessiner, et faites un brin de causette avec cette charmante artiste.

Stéphanie Bontemps

via Liska, la «femme pinceau» – 30/07/2018 – ladepeche.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.