Première exposition au Lézard curieux – avril 2018 – La Nouvelle République

Le lycée Dessaignes a inauguré jeudi dernier sa toute nouvelle salle consacrée à l’art
en présence d’Alain Murschel, inspecteur pédagogique régional d’arts plastiques. Ce dernier a qualifié l’endroit de « très bel outil pédagogique, le troisième dans son genre de la région Centre-Val de Loire ».
Installé dans un bâtiment préfabriqué voué à la destruction, le lieu, baptisé Lézard curieux, a pu voir le jour, comme l’a indiqué Michaël Mariet, proviseur adjoint, grâce à l’engagement conjugué de Guillaume Weil, professeur d’arts plastiques et de Jérôme Lauxire, proviseur, ainsi qu’au savoir-faire des agents de l’établissement chargés de sa restauration.

La première exposition, intitulée « Le dessin, un art sans limite », est consacrée à trois artistes. Sophie Lecomte, artiste plasticienne parisienne, présente aquarelles et dessins minutieux, tracés au crayon de pierre ou à l’encre blanche : « Mon travail tourne autour des éléments de la nature que je vois comme des mémoires du passé, véritables mises en résonance entre les règnes animal, végétal et minéral. »
Pour le Montilois Gatien Mabounga, tout commence avec le choix du support, dont il déborde souvent : « Papier, toile ou carton, c’est le support qui m’intéresse avant tout. J’attends de lui qu’il déclenche quelque chose que je ne connais pas et que je vais chercher jusqu’à ce que je trouve la révélation de certaines ambiguïtés du monde. »

 

5ad7e74f459a45675c8b45e7

Il y a du mouvement dans les dessins de Liska Llorca, qu’il s’agisse d’êtres humains ou de chevaux. Absente au vernissage, l’artiste vendômoise a néanmoins déposé sa marque : « Je suis née en aimant les chevaux, un crayon à la main ». Guillaume a tenu à souligner que Lézard curieux était ouvert à ses collègues des écoles, collèges et lycées.
L’exposition est visible jusqu’à fin mai au lycée Dessaignes, à la pause méridienne.

via Première exposition au Lézard curieux

Chantal LANÉ
Correspondante NR

Laisser un commentaire